Malgré les soucis d’agrément, la société Vento-Sol diffuse sa solution pour les effluents agricoles. C’est le titre de l’article paru dans La Dépêche du 07 juin 2016.

Merci au journaliste J.M. Guibert pour son article, que nous citons ci-dessous:

« Le Castrais Nicola Vento, spécialisé dans la conception de solutions pour gérer et recycler les effluents phytosanitaires n’a toujours réglé son problème qui l’oppose au Ministère de l’écologie sur les autorisations administratives et la reconnaissance par ces services de sa solution. Différent qui l’a amené à ouvrir une procédure devant le tribunal administratif à l’encontre du dit Ministère en mai 2015. Un an après, toujours pas d’avancées de ce côté-là. En revanche, Nicola Vento assure que son système «Ecobang» avance dans le bon sens malgré les blocages : «On peut ainsi citer plusieurs chambres d’agriculture et prescripteurs qui parlent maintenant d’Ecobang. Quatorze viticulteurs d’une coopérative l’ont récemment choisi et plusieurs autres agriculteurs français en ont fait de même puisque plus de 60 dispositifs sont actuellement utilisés en France. De plus, notre solution commence aussi à s’exporter en Europe et notre gamme de dispositifs s’est encore élargie depuis 2015.»

Rappelons que le système de Nicola Vento permet aux agriculteurs d’y verser et stocker l’eau qui a servi à nettoyer les cuves de traitements agricoles phytosanitaires. Ces liquides très chargés sont progressivement évaporés par un système mécanique et une fois la cuve pleine, il n’y reste plus que du résidu sec qui doit être ensuite évacué vers une filière compétente «déchets dangereux». Nicola Vento poursuit ainsi son chemin sur une niche dont il défend bec et ongles le bien-fondé. »

http://www.ladepeche.fr/article/2016/06/07/2360232-malgre-soucis-agrement-societe-vento-sol-diffuse-solution-effluents-agricoles.html

201606071751-full[1]