Une photo du dispositif ECOBANG™ est en première page dans Phytoma n°703 d’avril 2017. Ce numéro a pour dossier principale les bonnes pratiques phytosanitaires.

Les bonnes pratiques phytosanitaires sont liées  l’emploi de produits phyto avant les traitements (choix des produits, etc.), pendant (protections individuelles, EPI, etc.), et après (gestion des effluents phytosanitaires).

C’est évidemment dans le cadre de la gestion des effluents phytosanitaires que le dispositif ECOBANG™ est montré sur cette première page.

Le magazine récapitule dans un tableau, page 18, la liste des 17 procédés qui sont officiellement reconnus pour le traitement des effluents phytosanitaires. ECOBANG™ apparaît sur cette liste comme étant reconnu pour les effluents viticoles.

Dans le magazine, page 21, la journaliste évoque le prochain arrêté en cours de préparation (pour remplacer l’arrêté du 12 septembre 2006 qui a été abrogé par le conseil d’Etat). Il semblerait que le futur arrêté ne modifiera rien sur la partie gestion des effluents phytosanitaires.

Il est très intéressant de constater que la journaliste précise aussi, page 21, que « l’usage des procédés reconnus […] sur un domaine où il n’est pas reconnu exige impérativement que rien n’en sorte« .

Nous sommes d’accord avec cette phrase: en effet, « l’inscription sur la liste des procédés reconnus vaut autorisation pour l’épandage » (article  8 de l’arrêté du 12 septembre 2006). Autrement dit, la reconnaissance des dispositifs de traitement des effluents phytosanitaires est une dérogation destinée à permettre l’épandage des résidus issus des dispositifs de traitement des effluents phytosanitaires. donc cette reconnaissance n’est obligatoire que si le résidu peut être épandu (c’est par exemple le cas des résidus issus de l’utilisation du dispositif Phytobac). Il ne s’agit donc pas d’une reconnaissance d’efficacité des dispositifs de traitement des effluents phytosanitaires.

Ainsi, les résidus issus de l’utilisation d’ECOBANG™ doivent être éliminé par un prestataire agréé: c’est dans cet objectif qu’une convention a été signée avec l’éco-organisme A.D.I.VALOR en mars 2016.

Dans le cas d’ECOBANG™, qui ne génère aucun déchet épandable (les déchets sont des résidus secs qui doivent être éliminés par une entreprise spécialisée), nous considérons qu’aucune reconnaissance n’est nécessaire. Nous rappelons que VENTO-SOL a engagé, en 2015, une procédure administrative contre le Ministère de l’Ecologie sur ce point.

Depuis le début de cette procédure, nous avons décidé de diffuser ECOBANG™ dans tous les secteurs d’activité agricoles et dans toutes ses versions, en prenant bien soin de respecter le code de l’environnement. Deux points spécifiques aux effluents phytosanitaires doivent être principalement respectés:

Nous sommes à votre disposition pour toute clarification sur le sujet.