Récent accord entre ADIVALOR et VENTO-SOL, pour collecter les résidus issus de l’utilisation d’ECOBANG™. Commentaires de l’article Mon Viti paru le 22 avril 2016 sur le site www.mon-viti.com.

La reconnaissance du dispositif ECOBANG™ par le Ministère de l’Ecologie

La journaliste commence par faire un rappel sur les difficultés que nous avons rencontrés dans le cadre de la reconnaissance d’ECOBANG™ par le Ministère de l’Ecologie:

« Nous vous parlions du procédé de traitement des effluents phytosanitaires EcobangTM  en juin 2015 et des difficultés de son concepteur Nicola Vento à faire reconnaître le dispositif par le ministère de l’Écologie. Fin mars 2016, une convention a été signée entre Adivalor et la société Vento-Sol pour la collecte et l’élimination des déchets issus du dispositif Ecobang. »

Cela est correct. Nous souhaitons toutefois rajouter une précision: nous ne cherchons plus et nous ne chercherons pas à obtenir la reconnaissance d’ECOBANG™ pour traiter les effluents phytosanitaires. En effet, devant les blocages de l’administration, nous avons été amenés mieux étudier la réglementation.

Nous considérons maintenant que le dispositif n’a pas besoin de reconnaissance, puisqu’il ne génère aucun déchet épandable. Or, pour rappel, l’article 8 de l’arrêté du 12 septembre 2006 précise clairement que « l’inscription sur la liste des procédés reconnus (dans le cadre du traitement des effluents phytosanitaires) vaut autorisation pour l’épandable (des résidus générés) ».

Comme le souligne bien l’article:

« Le dispositif Ecobang, s’il est utilisé conformément à la réglementation en vigueur (condition de stockage et de gestion du déchet comme matière dangereuse), n’a pas besoin de reconnaissance de la part des autorités, souligne Nicola Vento. »

Une procédure judiciaire en cours contre l’Etat

Une procédure judiciaire a été engagée en mai 2015 contre le Ministère de l’Ecologie, pour faire valoir nos droits.

En même tant que l’engagement dans cette procédure, nous avons décidé de commercialiser le dispositif ECOBANG™ sans reconnaissance (sauf en viticulture où il a été reconnu), dans toutes ses versions et dans tous les secteurs agricoles. Bien que le dispositif ECOBANG™ ne soit reconnu qu’en viticulture, ce travail commence à porter ses fruits.

 

L’accord avec A.D.I.VALOR

La convention avec A.D.I.VALOR apportera une solution intéressante, pratique et économiquement attractive aux agriculteurs qui choisiront le dispositif ECOBANG™. En effet, l’éco-contribution sera payée à l’achat du dispositif. Périodiquement, l’exploitant pourra amener son déchet sec à la coopérative ou au distributeur qui organisera l’opération de regroupage en vue d’une collecte par A.D.I.VALOR.

C’est un service important, apporté aux agriculteurs sur toute la France, et cela les aidera à faciliter la gestion de leurs déchets.

 

Pour lire l’article Mon Viti sur ECOBANG™

Vous pouvez lire l’article complet en cliquant ici: http://www.mon-viti.com/articles/machinisme/adivalor-collectera-les-dechets-de-lecobang