Article d’Environnement Magazine sur ECOBANG-NAVY

Article d’Environnement Magazine publié le 07/06/22

L’équipe VENTO-SOL remercie Environnement Magazine pour son article sur notre projet ECOBANG-NAVY. Notre dispositif ECOBANG-NAVY est une solution économique de gestion des effluents phytosanitaires. L’article s’intitule “Le bateau recyclé qui embarque les effluents phytosanitaires agricoles” et présente l’origine et les avantages de cette idée innovante.

Auteur : Abdessamad Attigui.

Retrouvez l’article d’Environnement Magazine en cliquant ici : https://www.environnement-magazine.fr/recyclage/article/2022/06/07/139906/bateau-recycle-qui-embarque-les-effluents-phytosanitaires-agricoles

Article ECOBANG-NAVY : Le bateau qu’il faut remplir d’eau.

Article entier :

Le bateau recyclé qui embarque les effluents phytosanitaires agricoles

La société Vento-Sol récupère les anciens bateaux de plaisance pour les transformer en cuves de stockage et de traitement des effluents phytosanitaires à moindre coût.

C’est une démarche d’économie circulaire que prône Vento-Sol. Conscient de la destruction de nombreux anciens bateaux de plaisance, le fondateur de la société Nicola Vento a développé un concept innovant, baptisé l’Ecobang-Navy. L’idée consiste à les reconditionner en cuves de stockage équipées du dispositif de traitement des effluents phytosanitaires.

Plus de 5 000 bateaux par an doivent être récupérés et détruits par l’éco-organisme APER (Association pour la Plaisance Eco-Responsable). L’objectif s’élève même à 25.000 bateaux détruits d’ici 5 ans. Face à ce constat, Nicola Vento a décidé de revaloriser ces bateaux en fin de vie et de les mettre au service du traitement des effluents phytosanitaires agricoles. Ce projet a rapidement séduit l’APER qui soutiendra Vento-Sol à trouver les bateaux adaptés aux besoins spécifiques de ses clients.

Vento-Sol a d’abord mis au point en 2020 un premier prototype d’un ancien voilier, de 6,2 mètres de long, 2,3 mètres de large et d’une capacité de stockage de 4000 litres. Celui-ci a été reconditionné pour être transformé en cuve adaptée au procédé Ecobang de traitement et évaporation des eaux usées. À l’aide de ce système ingénieux, basé sur une ventilation forcée favorisant ainsi l’évaporation, l’Ecobang-Navy optimise davantage les coûts de traitement des effluents phytosanitaires. « Nous sommes les seuls à être capables de réutiliser des cuves pour y adapter Ecobang, ce qui nous permet de proposer une des gammes les plus larges et les plus économiques pour gérer les effluents phytosanitaires », commente Nicola Vento.

Une solution innovante et économique

Désormais prêt à être commercialisé, Ecobang-Navy jouit de différents atouts. Dans un contexte marqué par la flambée des prix des matières premières, cette solution se propose comme une alternative plus économique. Avec un bateau reconditionné (après retrait des équipements intérieurs, peintures, etc.), l’économie pour les clients « peut atteindre de 30 à 60% » par rapport à l’achat d’un Ecobang équivalent avec une cuve en acier inox. Autre avantage, ce dispositif innovant respecte toutes les normes et contraintes en matière environnementale. Les matériaux des coques de polyester sont compatibles chimiquement avec les effluents phytosanitaires, et la résistance mécanique de la coque limite tout rejet dans le milieu naturel.

Outre le stockage des effluents phytosanitaires agricoles, les bateaux Ecobang-Navy offrent différentes possibilités d’utilisations. Ceux-ci peuvent servir pour le stockage d’eaux de pluie pour l’irrigation chez les particuliers.